LA RÉNOVATION THERMIQUE


 

les principes bioclimatiques au service de l’amélioration de votre maison

Comme pour la conception d’une maison bioclimatique, la rénovation thermique d’une maison existante amène à étudier trois grands domaines :

 


L’OPTIMISATION DES APPORTS GRATUITS

Le soleil est une source potentiellement importante, naturelle et gratuite de calories dans votre maison. Il est donc toujours très intéressant d’étudier d’éventuelles optimisations : agrandissement d’une baie plein sud, création d’une nouvelle ouverture bien orientée ou simplement remplacement d’une menuiserie par un modèle plus récent aux profils moins épais (ouvrant caché par exemple) offrant une surface vitrée plus importante. Vos besoins en énergie pour chauffer votre maison pourront donc diminuer de façon significative grâce à l’augmentation des surfaces vitrées, à conditions que celles-ci soient très bien exposées, que les menuiseries soient de très bonne qualité et que leur pose soit rigoureuse.

Vous profiterez par la même occasion d’un apport de luminosité et d’une plus grande transparence vers votre jardin. De quoi transformer la perception de votre espace intérieur et vous apporter confort et bien être.

A noter : les surfaces vitrées bien exposées (sud) nécessite d’être équipées d’une solution de protection solaire adaptée pour assurer également le confort d’été.

 


LA DIMINUTION DES DÉPERDITIONS THERMIQUES

La qualité de l’ensemble de l’enveloppe thermique d’une maison est déterminante pour le confort intérieur et les économies d’énergies. Plus les parois (sol, murs, toit) sont isolées, moins elles sont déperditives, donc plus les calories apportées par le chauffage et les baies vitrées bien exposées seront conservées à l’intérieur.

Suivant l’âge de votre maison et la façon dont elle a été construite, le niveau d’isolation de chaque parois est plus ou moins élevé. Mais il peut toujours être amélioré.

Suivant sa configuration, il est possible d’intervenir sur l’isolation du sol (par exemple en isolant la sous-face du plancher du rez-de chaussée lorsqu’il est sur vide sanitaire ou sur sous-sol), l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur des murs périphériques, ou encore l’isolation des combles ou des rampants.

A noter : l’isolation du toit nécessite de s’intéresser non seulement à la résistance thermique pour consommer peu d’énergie l’hiver, mais aussi au temps de déphasage des matériaux utilisés pour améliorer le confort d’été.

 


L’AMÉLIORATION DES ÉQUIPEMENTS TECHNIQUES

Chauffer votre maison, produire l’eau chaude sanitaire ou renouveler l’air intérieur peut être réalisé avec des équipements de plus en plus performants. L’intérêt premier de cette performance réside dans l’amélioration du rendement énergétique : diminuer la quantité d’énergie nécessaire à l’obtention des niveaux optimum de confort.

Il est ainsi possible de remplacer vos radiateurs électriques par un poêle à pellets (granulés) qui diminuera votre facture énergétique tout en améliorant la qualité de la chaleur et du confort produit. Ou de remplacer votre ancienne chaudière au fuel par un système plus performant et moins polluant.

Un chauffe-eau thermodynamique (utilisant les calories de l’air), ou solaire thermique (utilisant le rayonnement solaire) permet de réduire de façon très importante la consommation d’énergie électrique pour produire l’eau chaude sanitaire de votre maison.

Enfin, la ventilation mécanique contrôlée peut également optimiser le rendement énergétique global en remplaçant votre ancien système par un appareil doté d’une motorisation plus économique, d’un réseau de gaine plus rigide et plus hermétique, voir d’un système double flux permettant de récupérer les calories de l’air sortant pour les transmettre à l’air entrant (air neuf) via un échangeur thermique.

 


 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

contact
prendre contact
avec
nature & logis
98
chantiers
finis
10
ans
d'expérience
01
interlocuteur
unique
12
régions
d'interventions